Page en cours de chargement

ARGUMENTAIRES
INFORMATIONS BANQUES INFORMATIONS GÉNÉRALES REFLEXIONS JURIDIQUES VULGARISATIONS

PROPOSITIONS
D'ACTION INSTITUTIONNELLES ÉTRANGER

Forum
Si le sujet vous intéresse, que vous pensez être globalement en phase avec notre combat, rejoignez notre forum.  http://forum.societal.org

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
2876 Abonnés

Webmaster - Infos
Ecrire à AJH  Webmestre
Ajouter aux favoris  Favoris
Recommander ce site à un ami  Recommander
Version mobile   Version mobile

Visites depuis fév. 2007

 0 visiteurs

 3 visiteurs en ligne


Recherche





INFORMATIONS GÉNÉRALES - L'intérêt dans les prix

Vous trouverez ci dessous plusieurs calculs démontrant la part d'intérêts (cachés) dans les prix


1 - Margrit Kennedy

Aktualisierte Neuauflage 2006(Nouvelle édition actualisée 2006)

Pages 27 à 33) Paru en 1996 en français sous le titre"Libérer l'argent de l'inflation" ( Edition "Vivez Soleil")

 

EXEMPLES CONCRETS de la part des intérêts dans les prix et les taxes

 

1. Taxes de ramassage des ordures

 

Exemple ville d’Aix-la-Chapelle 1983

a) Amortissement, coûts matière et

personnel, accessoires88 %

b) Paiement des intérêts du capital 12 %

 

Taxe par Tonne :DM 194.-100 %

 

2. Prix de l’eau potable

 

Exemple d’une installation d’approvisionnement

En Allemagne du Nord1981

a) coût de l’énergie7 %

b) entretien des installations 6 %

c) préparation de l’eau 1 %

d) frais de personnel et de surveillance18 %

e) amortissement 30 %

f) Paiement des intérêts du capital38 %

 

Prix du m3 : 1,36 DM 100 %

 

3. Loyers (habitations sociales)

Calcul du bureau fédéral des statistiques pour 1979

a)  bénéfice 1 %

b) coûts de d’exploitation et d’utilisation6 %

c) maintenance 5 %

d) amortissement 11 %

e) Paiement des intérêts du capital 77 %

 

Loyer, le m2 :DM13,40100 %

 

 

.... " La part des frais d'intérêt directs identifiés dans le calcul des coûts s'élève à environ 11% dans les prix de traitement des déchets, et à 24% dans les prix de l'eau potable. Mais on doit considèrer que des intérêts sont également payés lors des achats de matériels, et de ce fait la part effective des intérêts payés se trouve déjà au-delà de 11 et 24 % respectivement.

 

Pour les loyers d'habitations sociales, la part d'intérêt directement identifiée se trouve déjà autour des 50 %. quoique avec des taux d'intérêt relativement faibles (à 3,9 % dans l'exemple). Sur la base d'une charge d'intérêt élevée, on paye un logement financé à crédit non seulement une fois, mais compte tenu des intérêts, pratiquement trois à quatre fois. Pour un logement de 80 mètres carrés, qui coûte aujourd'hui environ 160.000 €, il faut inclure, à 4% d’intérêts, chaque année 6.400 € (ou 533 € par mois) pour les seuls coûts d'intérêt dans le loyer. Si les intérêts hypothécaires grimpent de 4 à 6 %, la charge d'intérêt augmente alors dans le loyer mensuel des logements de construction neuve de même dimension et de frais d'établissement identiques d’environ la moitié jusqu’à 800 € par mois. À cela s'ajoutent alors l'amortissement, des frais d'administration et de réparation ainsi qu'une part de profit que le propriétaire peut obtenir. Pas de miracle qu'en temps d'intérêts élevés, la construction immobilière diminue et que l'unité d'habitation est inabordable pour beaucoup, même avec des taux d'intérêt relativement faibles.

 

En moyenne, nous remboursons trente à cinquante pour cent d’intérêts dans les prix des produits et des prestations de services qui nous sont nécessaires lors de notre vie quotidienne. S’il y avait ainsi une possibilité de remplacer l'intérêt par un mécanisme de circulation plus efficace, la plupart d’entre nous pourraient éleverleur pouvoir d'achat d'environ 25%, ou ils devraient travailler proportionnellement moins tout en gardant leur niveau de vie actuel.

***

 

Article originel

 

 

ZINSANTEILE IN DEN PREISEN aus Margrit Kennedy

„Geld ohne Zinsen und Inflation – ein Tauschmittel das jedem dient“ Goldmann Verlag, München, 1991, 8. Aktualisierte Neuauflage 2006

 

 

.... „Einige Beispiele zeigen diesen Unterschied klar auf. Der Anteil der in der Kostenrechnung ausgewiesenen direkten Zinskosten beträgt in Abfallentsorgungsgebühren um die 11 %, in Trinkwassergebühren um die 24 %.Berücksichtigt man, dass beim Einkauf des getrennt ausgewiesenen Materials jedoch wiederum Zinsanteile gezahlt werden, so liegt der tatsächliche Zinsanteil bei diesen Gebühren bereits über 11 bzw. 24 %.

Bei der Miete liegt der direkt ausgewiesene Zinsanteil bereits bei relativ geringen Zinssätzen (in der Beispielrechnung 3,9 %) um die 50 %. Aufgrund der hohen Zinsbelastung zahlt man eine kreditfinanzierte Wohnung nicht nur einmal ab, sondern über die Zinsen praktisch drei- bis viermal. Bei einer 80-Quadratmeter-Wohnung, die heute etwa 160.000 € kostet, müssen bei 4 % Zinsen jährlich 6.400 € (oder monatlich 533€) nur an Zinskosten in der Miete enthalten sein. Steigen die Hypothekenzinsen von 4 auf 6 %, so vergrößert sich die Zinslast in der Monatsmiete von Neubauwohnungen gleicher Größe und Erstellungskosten ebenfalls um die Hälfte auf 800 € pro Monat. Hinzu kommen dann Abschreibung, Reparatur- und Verwaltungskosten sowie ein Gewinnanteil, den der Vermieter erzielen kann. Kein Wunder, dass in Zeiten hoher Zinsen der Wohnungsbau zurückgeht und Wohnraum für viele selbst bei relativ geringen Zinssätzen unerschwinglich ist.

Im Durchschnitt erstatten wir dreißig bis fünfzig Prozent Zinsen in den Preisen für Güter und Dienstleistungen, die wir zum täglichen Leben benötigen. Gäbe es also eine Möglichkeit, den Zins durch einen effektiveren Umlaufmechanismus zu ersetzen, dann könnten die meisten von uns ihre Kaufkraft um mindestens ein Viertel erhöhen, oder sie müssten entsprechend weniger arbeiten, um ihren derzeitigen Lebensstandard zu halten.

  



Date de création : 03/03/2007 @ 16:44
Dernière modification : 03/03/2007 @ 16:44
Catégorie : INFORMATIONS GÉNÉRALES
Page lue 10521 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page


^ Haut ^

  Site créé avec GuppY v4.5.18 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL

Document généré en 6.34 secondes